LE CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE YAGOUA A VALIDE LES COMPTES (ADMINISTRATIF DU MAIRE, GESTION DU RECEVEUR ET MATIERES) DE L’EXERCICE 2018 le JEUDI 28 MARS 2019.

Actualité

Cette session de validation des comptes est passée comme une lettre à la poste, car les conseillers ont consacré la journée du mercredi à éplucher les différents comptes en commissions. Les projets programmés en 2018 ont été réalisés à 50%. Cependant, plusieurs projets sont en cours de réalisation. A l’ouverture de cette première session de l’exercice 2019, le Maire LIRAWA Pierre en disant merci aux nombreux partenaires qui soutiennent la Commune de Yagoua n’a pas manqué d’égrainer le chapelet de quelques réalisations. Il s’agit de:
-la construction d’un bloc de deux salles de classe dans chacune des écoles suivantes : l’Ecole Maternelle de Djogoidi, l’EP Tcherfeke, l’EP Yirdeng, l’EP Domo, l’EP Souaye Dana (02 blocs), l’EP Vada, l’EP Kaourous (02 blocs), L’EP Riganda, l’EP Vounsia et l’EP Kao Galak. Certaines de ces écoles suscitées ont été équipées en table bancs ou en mobilier de bureau du Directeur. Des pompes à motricité humaine ou des latrines ont été construites également dans certaines de ces écoles.
Comme autres réalisations, il faut citer:
-l’extension de l’éclairage public allant du carrefour dit ‘‘campement’’ vers le quartier Tchéke.
-la construction de la clôture de l’hôtel de ville ;
-la construction du Centre de Santé Intégré de Miogoye ;
-la réhabilitation du Centre Zootechnique et Vétérinaire de Yagoua ;
-la réhabilitation de la mare artificielle de Maldi ;
– la réhabilitation de certains axes routiers. 
L’économie du compte administratif du Maire est le suivant :
– Recettes: sept cent quatre vingt cinq million cent quarante cinq mille sept cent quatre vingt cinq (785 145 785) francs FCA, auxquels s’ajoutent l’excédent de 2017 (122 153 555) soit un total de recettes de neuf cent sept millions deux cent quatre vingt dix neuf mille trois cent quarante 907 299 340 F CFA ; 
– dépenses: huit cent treize millions trois cent vingt huit mille neuf cent quatre vingt (813 328 980) francs Cfa.
-L’excédent net des recettes sur les dépenses s’élève a la somme de : quatre vingt treize millions neuf cent soixante dix mille trois cent soixante (93 970 360) francs CFA, à reporter au budget de l’exercice 2019. A cela, s’ajoutent les compétences transférées par l’Etat à la Commune pour le premier semestre 2019 d’un montant de cinquante millions cinq cent quatre vingt douze mille cinq cent cinquante (50 592 550) Francs CFA. Le budget de l’exercice en cours est donc rééquilibré en recettes en en dépenses à la somme de deux milliards quinze millions six cent quatre vingt dix mille six cent dix (2 015 690 610) francs CFA. Outre les délibérations portant adoption des différents comptes et autorisation spéciale de recettes et des dépenses, deux autres délibérations ont été adoptées. Il s’agit :
– de la délibération autorisant le Maire à recruter deux cadres sous réserve de l’autorisation expresse du Ministre en charge des collectivités.
– et de la délibération autorisant le Maire à réactualiser le Plan Communal de Développement (PCD) afin d’y intégrer certaines dimensions du contexte de l’heure telles que l’utilisation des énergies renouvelables.les chiffres du compte de gestion du Receveur Emanuel MAKTOUANDI concordant avec celui du compte administratif du Maire, le Préfet Oumara MALIKI a appelé les conseillers à être plus soudés car selon lui « l’échec ou la réussite est collectif mais c’est pas la chose de l’exécutif uniquement » En clôturant la séance, le Maire s’est dit satisfait du déroulement des travaux qui se sont passés dans un esprit de responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *